article-traitement-9

Après un infarctus du myocarde, il est conseillé de faire au minimum1 les visites médicales suivantes :

  • consultation d’un cardiologue tous les quatre à six mois pendant la première année ;
  • consultation de votre médecin généraliste tous les trois mois.

En outre, vous devez passer chaque mois à la pharmacie pour vous faire délivrer les médicaments qui vous ont été prescrits.

Ces visites sont autant d'opportunités de dialogue. Établir et maintenir la communication avec votre équipe soignante est en effet un aspect essentiel du processus d'obtention de soins de santé.

Vous pensez peut-être que lui donner les détails de votre vie quotidienne est inutile, mais plus vous partagerez d'informations, plus elle pourra vous conseiller et vous aider dans le traitement de votre maladie cardiovasculaire. Votre équipe soignante a besoin d'en savoir le plus possible pour vous fournir les meilleurs soins possibles.

Posez toutes vos questions à votre médecin. Pensez à les noter entre les consultations

Votre médecin vous accompagne dans le contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaire modifiables tels que le mauvais cholestérol, le tabagisme, le diabète ou l'hypertension artérielle, notamment en vous aidant à modifier votre hygiène de vie.

Ainsi, s'il est recommandé de renouer avec l'activité après un infarctus du myocarde, il est conseillé de commencer doucement, surtout si vous avez été longtemps sédentaire. Dans ce domaine aussi, votre médecin peut vous conseiller.

Les professionnels de la santé peuvent également vous aider à arrêter de fumer (consultation spécialisée d'aide à l'arrêt du tabac, ou conseils concernant l'utilisation des produits de substitution à la nicotine, par exemple).

Sur le plan émotionnel, il est possible que vous vous sentiez un peu déprimé(e) après votre infarctus du myocarde. C'est une réaction tout à fait naturelle au stress que vous venez de subir. Si vous vous sentez accablé(e) par vos émotions, parlez-en également avec votre équipe soignante.

Souvenez-vous : il n'y a pas de questions stupides quand il s'agit de votre santé, et vous ne devez pas croire que vous êtes un fardeau ou que vous dérangez. Posez toutes les questions que vous souhaitez à votre médecin ou à pharmacien, ils sont là pour vous aider à comprendre.

 

1HAS - maladie coronarienne stable – Actes et prestations Affection de longue durée – septembre 2016

D’autres articles peuvent aussi vous intéresser !

 
Comprendre la maladie

Qu'est-ce que la plaque d'athérome ?

En savoir plus

Infarctus du myocarde : mon parcours de soin

En savoir plus
Reprendre une activité

La vie après un infarctus est-elle différente ?

En savoir plus

Quelle activité physique pour un cœur en bonne santé ?

En savoir plus