article-medicament-12

Bêta-bloquants : ils ralentissent votre fréquence cardiaque pour réduire les besoins de votre cœur en oxygène. Ainsi, ils l'aident à ne pas faire trop d'efforts.

Antiagrégants plaquettaires (AAP) : ils évitent le dépôt et l'agglutination des plaquettes (de petites particules présentes dans le sang) sur les parois endommagées des vaisseaux sanguins du cœur, et donc le « colmatage » de ces vaisseaux et la formation de caillots de sang dans les artères. En effet, le rétrécissement ou la congestion de l'artère peuvent limiter l'alimentation en sang du cœur ou diminuer l'apport dans des parties du myocarde (le muscle du cœur), ce qui risque de provoquer une crise cardiaque. Le plus connu est l'aspirine dont l'action est complétée par un deuxième AAP. L'association des deux doit être maintenue pendant douze mois, sauf en cas de contre-indication.

Statines : ils permettent de réduire le taux de « mauvais » cholestérol qui participe à l'accumulation de la plaque dans vos vaisseaux sanguins. Ils ont donc aussi une action dite de stabilisation de la plaque d'athérome. Compte tenu de leurs bénéfices, ils vous sont prescrits à vie même si vous ne présentez pas une franche hypercholestérolémie. Bien sûr, vous devez les associer à une alimentation réduite en graisses saturées (les graisses animales).

Inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) : ils permettent de diminuer la tension artérielle en élargissant les vaisseaux sanguins pour faciliter la circulation du sang. Ils sont surtout recommandés en cas d'infarctus antérieur, de diminution de la fraction d'éjection (pourcentage de sang éjecté par le cœur à chaque battement) ou d'insuffisance cardiaque.

À ce traitement pharmacologique doit s'ajouter le Contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaire, pour une prise en charge complète appelée « BASIC ». Les facteurs de risque à contrôler sont : le tabagisme, l’obésité ou le surpoids ou encore le manque d’exercice physique.

La prise quotidienne de votre traitement est très importante pour protéger votre cœur et éviter toute récidive. Vous devez suivre le traitement médicamenteux qui vous a été prescrit en respectant l’ordonnance du médecin. N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous préoccupent à votre médecin traitant ou votre cardiologue. Pensez à noter vos questions entre les consultations.

D’autres articles peuvent aussi vous intéresser !

 
Comprendre et gérer son traitement

J'ai oublié de prendre mes médicaments ! C'est grave, docteur ?

En savoir plus

Quelques astuces pour bien prendre vos médicaments

En savoir plus
Arrêter de fumer

J'arrête de fumer : comment arrêter de fumer pas-à-pas

En savoir plus

Test de dépendance au tabac : le test de Fagerström

En savoir plus