article-tabagisme-18

Quel est l’impact du tabac sur le cœur d’un fumeur ?

  • Le tabagisme est le deuxième facteur de risque d'infarctus du myocarde.1
  • Le risque d'infarctus du myocarde est en moyenne trois fois plus élevé chez un fumeur que chez un non-fumeur.
  • Le tabagisme passif est tout aussi délétère : les non-fumeurs exposés au tabac présentent un risque de cardiopathies ischémiques de 27 %.1
  • La majoration du risque cardio-vasculaire est proportionnelle à la consommation tabagique, sans seuil ni d'intensité ni de durée. Présent dans plus de 80 % des cas d'infarctus du myocarde avant 45 ans, c'est le facteur essentiel et souvent isolé des accidents coronaires aigus des sujets jeunes.
  • Le risque est sensiblement le même quel que soit le type de tabagisme : cigarettes avec ou sans filtre, pipe, cigare, narguilé ou tabac à mâcher.

À quoi sert l'arrêt du tabac ?

Arrêter de fumer est la mesure préventive la plus efficace sur la récidive.

  • Il évite les accidents vasculaires des sujets jeunes, chez lesquels le tabagisme est très souvent le seul facteur de risque.
  • Il réduit le risque de mortalité chez les patients atteints de maladie coronarienne.
  • Il réduit le risque d'infarctus du myocarde.

Et en plus :

  • Il réduit le risque de cancer du poumon de moitié au bout de cinq ans.
  • Il augmente votre espérance de vie.

Je trouve ma motivation !

Arrêter de fumer offre de nombreux avantages au quotidien.

Améliorer vos sens du goût et de l'odorat.

  • Respirer plus facilement.
  • Vous sentir moins essoufflé, moins fatigué.
  • Renforcer votre confiance en vous, car vous serez fier d'avoir arrêté le tabac.
  • Gagner en liberté : plus besoin de penser à emporter des cigarettes tout le temps ni de chercher désespérément un bureau de tabac ouvert.
  • Retrouver meilleure mine : une belle peau, des dents plus blanches, une haleine plus fraîche…
  • Éliminer les mauvaises odeurs sur vos vêtements, dans votre appartement, dans votre voiture !
  • Montrer l'exemple, en particulier si vous avez des enfants.
  • Protéger la santé de ceux qui vous entourent des méfaits du tabagisme passif.
  • Faire des économies, même en comptant les frais liés au sevrage. Car avez-vous déjà fait le compte de ce que vous dépensez chaque année pour fumer et imaginer ce que vous pourriez vous offrir avec cette somme ?

Vous voyez : les raisons ne manquent pas ! Quelles sont celles qui vous motivent le plus ?

 

1BEH 20-21, 31 mai 2011 ; 3

D’autres articles peuvent aussi vous intéresser !

 
Arrêter de fumer

Test de dépendance au tabac : le test de Fagerström

En savoir plus

J'arrête de fumer : comment arrêter de fumer pas-à-pas

En savoir plus
Gérer ses émotions

Identifier les facteurs de stress et y faire face

En savoir plus

Cohérence cardiaque : exercices de respiration anti-stress

En savoir plus