article-exercice-22

L'activité physique, un allié à plus d'un titre

  • Augmentation du bon cholestérol – L'activité physique induit des changements physiologiques bénéfiques pour vos artères et augmente le taux de HDL-cholestérol communément appelé « bon cholestérol ».
  • Bénéfices sur la tension artérielle et la glycémie – l'activité physique :
    • Prévient ou retarde le développement d'une hypertension artérielle, ou réduit la tension artérielle.
    • Réduit le risque de développer un diabète de type 2.
  • Réduction des risques cardiovasculaires grâce au contrôle du poids – Les personnes minces et actives ont un risque cardiovasculaire significativement réduit.
  • Diminution du risque de mortalité – Augmenter votre activité physique se traduit par une réduction d'environ 20 à 30 % du risque de mortalité (d'origine cardiovasculaire ou autre).1
  • Les exercices conduisent à une absorption plus élevée d'oxygène et à une meilleure circulation, stimulent les processus métaboliques et bien sûr renforcent la musculature.
  • Une activité physique régulière, même s'il ne s'agit que de marcher, permet de libérer des endorphines qui améliorent votre humeur.
  • La pratique d'une activité physique régulière aide à libérer le stress et la tension accumulés.

Comment renouer avec l'activité physique ?

Vous n'avez pas besoin de devenir un expert en yoga ou un haltérophile aux muscles hypertrophiés. Lorsqu'il s'agit d'activité physique, un peu est toujours mieux que rien. La meilleure approche est de trouver quelque chose que vous aimez faire et de construire progressivement autour de cette activité. Qu'il s'agisse d'une balade en vélo autour du parc, ou de virevolter sur la piste de danse, tout est bon !

Pensez à des activités qui s'intègreront de façon réaliste dans votre contexte professionnel, social et familial, et qui sont adéquates pour vous, en tenant compte de vos aptitudes physiques, de votre âge et de vos goûts.

Vous pouvez bouger astucieusement dans votre quotidien : marcher dès que l'occasion se présente, préférer les escaliers à l'ascenseur, faire le ménage, ou encore consacrer du temps à vos loisirs (jardinage, bricolage, balades en forêt, par exemple).

SI vous voulez vous mettre au sport, privilégiez les activités d'endurance (marche, course à pied, cyclisme ou natation, par exemple) et gardez à l'esprit que l'exercice physique n'a pas nécessairement besoin d'être intense pour être bénéfique.

L'idéal serait de choisir une activité régulière, d'intensité modérée, d'une durée d'au moins 30 minutes/jour, et réalisée au moins cinq fois par semaine1.

En complément de ces activités d'endurance, vous pouvez pratiquer des activités de renforcement musculaire (gym, aquagym…), à raison de 2 séances par semaine.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

 

1http://www.who.int/

D’autres articles peuvent aussi vous intéresser !

 
Reprendre une activité

Quelle activité physique pour un cœur en bonne santé ?

En savoir plus

La vie après un infarctus est-elle différente ?

En savoir plus
Comprendre la maladie

Qu'est-ce que la plaque d'athérome ?

En savoir plus

Infarctus du myocarde : mon parcours de soin

En savoir plus